Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

ALLIÉS POUR ENTREPRENDRE

Hôtels à Bordeaux : léger regain d’activité en décembre 2020 mais insuffisant pour sauver l’année

Malgré la mise en place du couvre-feu, les hôtels bordelais ont affiché un regain d’activité en décembre dernier. Le taux d’occupation s’est établi autour de 20% en moyenne pour ce dernier mois de l’année, largement en dessous des 53% en décembre 2019. On notera qu’un hôtel sur quatre était encore fermé à Bordeaux en décembre dernier. Par ailleurs, les performances cumulées depuis le début d’année, avec un taux d’occupation moyen de 30% à Bordeaux en 2020, indiquent une baisse d’activité de 55% par rapport à l’année précédente.
Barometre Hôtellerie Déc 2020
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email

Selon la dernière étude publiée par la CCI Bordeaux Gironde, en partenariat avec In Extenso Tourisme Culture et Hôtellerie, l’activité hôtelière est, pour la première fois depuis 3 mois, repartie à la hausse dans la métropole bordelaise en décembre dernier. Les résultats sont cependant inégaux selon le secteur géographique et le type d’hébergement.

 


Moins mauvais dans le Sud et l’Ouest de l’agglo et pour les résidences hôtelières

Le taux d’occupation, qui était de 20% en moyenne en décembre, a atteint 27% pour les hôtels situés au Sud et à l’Ouest de l’agglomération bordelaise. En revanche, il n’a été que de 4% autour de la gare Saint-Jean et de 16,8% dans le centre-ville de Bordeaux.
De la même manière, les résultats varient selon la catégorie hôtelière. Les hôtels « haut de gamme et luxe » ont ainsi affiché un taux d’occupation de 14% en décembre dernier (contre 56,9% en 2019), et les « super-économiques » un taux de 25,5% (contre 50,4% l’an dernier). A noter que les résidences hôtelières ont réalisé le meilleur score sur cet indicateur avec un taux d’occupation de 56,4% contre 67,9% en 2019.

 


Les hôtels fortement impactés par la crise sanitaire à Bordeaux en décembre

Si l’on compare les résultats obtenus en décembre par les hôtels à Bordeaux, avec ceux réalisés dans 5 autres agglomérations françaises, on remarque que la capitale girondine, dont 1 hôtel sur 4 était encore fermé, a subi de plein fouet les effets de la crise sanitaire.
C’est le cas au niveau du revenu par chambre qui est passé à 18 euros en moyenne en décembre à Bordeaux, soit une baisse de 66,5% par rapport à l’année précédente. Sur cet indicateur, la ville fait moins bien que Marseille (18 euros/baisse de -47,8%), Nantes (16 euros/-57,9%) ou encore Toulouse (16 euros/-61,6).

 


Performances cumulées 2020 : à 23 euros, le revenu par chambre est en baisse de 60%

Du côté des performances cumulées pour l’année 2020, les résultats restent en forte baisse pour les hôtels de la métropole bordelaise. Là aussi, les résultats varient selon les segments étudiés. Les hôtels « haut de gamme et luxe » ont souffert de l’absence des touristes étrangers et d’affaires : le revenu par chambre, à 43 euros, est en baisse de près de 70% par rapport à 2019. La gamme super économique a été la plus résistante et termine 2020 avec un revenu moyen par chambre à 17 euros, soit une baisse de 51%.
Enfin, concernant les résidences hôtelières, le revenu moyen par chambre était de 23 euros l’an dernier, soit une baisse de « seulement » 46% par rapport à 2019.

 

Plus d'infos sur l'observatoire du Tourisme / Hôtellerie