Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

ALLIÉS POUR ENTREPRENDRE

La CCI Bordeaux Gironde porte-parole des commerçants

Gilets jaunes, mouvements sociaux, confinement, reconfinement… A cela viennent s’ajouter les débordements du week-end dernier, jour de réouverture et de reprise d’activité. La coupe est pleine pour les commerçants.
La CCI Bordeaux Gironde porte-parole des commerçants
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email

La CCI Bordeaux Gironde a mis autour de la table en urgence représentants de l’Etat, de la Mairie et des associations de commerçants pour trouver des solutions afin d’éviter de nouveaux événements perturbateurs à la veille des fêtes de Noël. Leur survie est en jeu ! 

Comme elle le fait au quotidien, la CCI Bordeaux Gironde va redoubler d’efforts pour activer les dispositifs spécifiques et accompagner tous les secteurs en souffrance.

 « Oui, je suis en colère. Nous faisons tout pour accompagner au mieux les entreprises en difficulté notamment les commerces dans leur réouverture. Il y avait beaucoup d’espoir. Et des irresponsables viennent tout gâcher » déclare Patrick SEGUIN Président de la CCI Bordeaux Gironde qui reprend « Il faut rapidement trouver des solutions et que chacun prenne ses responsabilités ».

 

Réunion de concertation autour des événements pertubateurs du centre-ville de Bordeaux

A sa demande, une réunion a été organisée par la CCI avec les Présidents d’Associations de commerçants de Bordeaux en présence de la Préfète accompagnée de son Directeur de la Sécurité publique et du Maire de Bordeaux pour faire un point et évaluer les mesures à prendre. Une cinquantaine de commerçants étaient présents.

Parmi les témoignages très « poignants », la plupart d’entre eux exprimait leur désarroi et leur colère face à la répétition de tels événements.

Tous condamnent ces débordements et sont d’accord pour faire en sorte qu’ils ne se reproduisent plus… ou qu’ils ne perturbent plus l’activité commerçante dans cette période cruciale. Plusieurs propositions ou suggestions ont ainsi été mises sur la table. Mais tous les participants sont favorables à une solution consistant à faire remonter des informations auprès des services de police en temps réel sur la présence « d’éléments perturbateurs » afin de pouvoir réagir plus rapidement.  

 

Renforcement du fil de communication avec les associations

Et pour répondre à la demande, une réflexion est engagée dès aujourd’hui par la CCI Bordeaux Gironde pour ouvrir rapidement sur les réseaux sociaux un groupe « privé » sur questions de sécurité. Il pourrait être réservé dans un premier temps aux commerçants situés sur les différents itinéraires « déclarés » et ensuite être élargi à d’autres commerçants du centre-ville afin de faciliter cette remontée d’information. Un moyen d’échanger rapidement et d’avoir des actions coordonnées avec les services compétents.

 

En attendant, un groupe « privé » va être ouvert sur le réseau WatsApp réunissant uniquement les présidents d’association pour faciliter les échanges et la communication avec la CCI. Il en sera de même avec le groupe créé sur FaceBook lors du confinement «  Covid 19 – Groupe de soutien entreprises et commerces en Gironde » (fort de 2 000 membres) qui va être transformé et sera ouvert à tous les commerçants. 

 

« Nous serons attentifs aux mesures à mettre en œuvre. Mieux vaut-il être maître de son destin que l’inverse comme c’est le cas aujourd’hui » conclut Patrick SEGUIN. Une nouvelle réunion de même type pourrait se dérouler la semaine prochaine si des débordements sont de nouveau constatés après les manifestations déjà annoncées.