Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

ALLIÉS POUR ENTREPRENDRE

Hôtellerie en recul sur la métropole Bordelaise

Selon le Baromètre de l'Hôtellerie réalisée par la CCI Bordeaux Gironde, le mois de septembre de cette année marque l’arrêt de la croissance des performances enregistrées depuis le déconfinement du mois de mai dernier.
Baromètre hôtellerie sept 2020
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email

La fin des vacances estivales (habituellement annonciatrice du retour des activités de congrès, salons, …) et la reprise en force de l’épidémie ont entrainé une diminution du taux d’occupation, qui avait été boosté cet été par la forte mobilisation de clientèle nationale. Bordeaux, destination très "affaires", a été plus impactée par la défection de la clientèle affaires que dans certaines autres métropoles.

 

Taux d'occupation et revenu par chambre en forte baisse

En baisse, le RevPAR (Revenu par chambre) atteint 32 € HT ce mois (- 61% par rapport à 2019). Le taux d’occupation est de 42% sur la Métropole contre 83% l’année dernière, tandis que le prix moyen est de 75 € HT, en recul de 23%. Segment le plus impacté, les catégories supérieures qui enregistrent des baisses comprises entre 66% et 72%. Principales raisons, la chute de plus de 50% du taux d’occupation et à la baisse des prix moyens (41% pour le haut de gamme et grands luxe).

 

Une baisse plus mesurée pour les résidences hôtelières

Malgré des performances supérieures aux hôtels, 72% d’occupation, ce taux est inferieur de 18% par rapport à 2019. Pareil pour le RevPAR en recul de 38%. Les résidences de tourisme, qui permettent à la clientèle de limiter plus facilement leurs interactions avec le personnel et les autres clients comparé aux établissements hôteliers, semblent être plus préservées et privilégiées durant ce contexte sanitaire. Cet état de fait devrait être confirmé dans les prochains mois, intensément marqués par la seconde vague épidémique.

Une situation qui nécessite un travail de fonds avec les différents interlocuteurs pour voir comment inverser ces courbes qui a des conséquences sur l’ensemble de l’industrie touristique mais aussi événementielle et la filière des traiteurs notamment. Ils sont réduits à interpréter les déclarations.

 

La version complète du Baromètre Hôtellerie  est disponible au format pdf sur abonnement