Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
ALLIÉS POUR ENTREPRENDRE
0
 
 

Economie Girondine : 30% des entreprises impactées par la hausse de l’énergie fin 2022

Les entreprises girondines n’ont pas terminé l’année aussi bien qu’elles l’espéraient.  Près d’un tiers d’entre-elles se disent impactées par la crise énergétique et l’inflation. 
Baromètre_éco_girondine_webp
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez

En réponse à l’augmentation des prix, 80% des dirigeants surveillent de près leurs charges et mettent en place des mesures correctives comme un plan de sobriété énergétique ou la renégociation du contrat d’énergie. Les chefs d’entreprise restent majoritairement confiants en l’avenir de leur entreprise et 22% ont investi fin 2022.

 

Le dernier baromètre de la CCI Bordeaux Gironde (*) présente des résultats nuancés pour l’économie girondine au 4ème trimestre 2022. Pour témoins, des indicateurs clés aux résultats hétérogènes. 

 

Trésorerie en baisse et chiffre d'affaires en hausse mais pas partout

Fin 2022, 32% des entreprises du territoire ont connu une baisse de leur trésorerie, sans amélioration en vue pour ce début d’année. L’indicateur Chiffre d’affaires affiche des résultats plus contrastés. Il a plutôt progressé pour les entreprises du BTP et des services mais a chuté pour les industriels et les Cafés/Hôtels/Restaurants. Ces disparités au niveau du CA sont également présentes géographiquement. Les meilleurs résultats ont été enregistrés à Libourne et les plus faibles du côté de Langon.

 

Crise énergétique et inflation impactent les entreprises

30% des chefs d’entreprises (45% des industriels) interrogés par la CCI ont été touchés par la crise fin 2022. Cela les a conduits à surveiller leurs charges (83,5%), à revoir leur prévision de rentabilité à 6 mois (79,2%), ou encore à envisager de réduire leur rémunération (50,7%).
Face à ces nouveaux enjeux, les dirigeants s’adaptent. Parmi les stratégies adoptées :  un plan de sobriété énergétique (29%), l’augmentation des prix de vente (19%), la renégociation du contrat d’énergie (9%) et la baisse de la production (6%). 

 

La confiance des chefs d’entreprise se stabilise

Malgré la crise, pas moins de 70% des entrepreneurs girondins gardent confiance en l’avenir de leur entreprise. Cette confiance est particulièrement présente chez les Industriels (75%), dans le BTP (74%) et les Services (72%). Les commerçants et les professionnels de la restauration sont plus réservés avec respectivement 64% et 51% de confiants.
D’un point de vue géographique, les chefs d’entreprise les plus confiants sont situés à Bordeaux (76%) et Libourne (74%) et les moins confiants sont implantés sur la façade atlantique et dans le sud du Département. 

 

Investissement : retour à des résultats d’avant crise

Fait notable de cette enquête, une hausse des investissements de 3 points par rapport au précédent trimestre. Avec 22% de chefs d’entreprise ayant investis au 4ème trimestre 2022, on retrouve quasiment le même niveau qu’avant-crise (23% au 4ème trimestre 2019).
Bordeaux affiche le niveau d’investissements le plus élevé du territoire avec 25%, contre 18% seulement en Haute-Gironde.

 

Les perspectives pour le 1ère trimestre 2023 sont extrêmement réservées. Les chefs d’entreprise envisagent pour ce début d’année une baisse sur l’ensemble des indicateurs, sauf celui des « effectifs salariés ».

 

(*) Enquête réalisée du 5 au 10 janvier 2023 par TRYOM (études et préconisations marketing) auprès d’un panel de 600 chefs d’entreprise girondins.