Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

ALLIÉS POUR ENTREPRENDRE

Les comportements d'achats des ménages pendant et après le confinement

Une enquête réalisée sur les réseaux sociaux fin juin - début juillet sur l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine révèle les changements intervenus sur les comportements d'achats des ménages pendant et après la période de confinement.
Enquête Comportements d'achats des ménages post-confinement
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur Twitter
Partagez par Email

Plus de 5600 personnes ont répondu à cette enquête, dont 1326 sur la Gironde et 1032 sur la métropole bordelaise.
Profil des répondants, comportements d'achats alimentaires et non alimentaires, achats de proximité et achats en ligne, restauration... L'enquête met en exergue les indicateurs de la Nouvelle-Aquitaine et ceux de la métropole bordelaise.

 

Achats alimentaires

  • Peu de modification des habitudes mais des changements durables
    83% des répondants déclarent peu de modification de leurs habitudes d'achats mais pour les 17% ayant modifié leurs habitudes, des changements durables sont à noter.
  • Le changement de lieux d’achat en alimentaire frais profite à la proximité, aux commerces de petite taille et aux marchés.
    Sur la Métropole bordelaise, la modification des lieux d’achats d’approvisionnement profite à la proximité et au drive

 

Achats non alimentaires

  • De nombreux reports d’achats
    81% des répondants ont reporté les achats non-alimentaires pendant le confinement.
    Le confinement a conduit les consommateurs à reporter les dépenses liées au non-alimentaire comme les achats de vêtements ou de chaussures (Plus de 50% de report) mais peu d’achat de matériel informatique (6 % de report seulement).
  • Des achats en grande partie réalisés dès le déconfinement
    Plus de la moitié des répondants ont déjà effectué les achats reportés, 24% le feront dans les 2 mois et seulement 10% ont abandonné leur projet.
  • Seule 1 personne sur 10 a changé de lieux d’achats pour les produits non alimentaires
  • Les changements d’achat profitent à la proximité et à internet
    Le supermarché de quartier (16%) et les petits commerces de proximité (15% contre 14%) conserve ou gagne des clients.

 

Achats en ligne

  • Des variations d’achats qui se compensent et au global, peu d'évolutions d'achats sur Internet
    35% des personnes interrogées disent avoir effectué moins d’achat sur internet durant les 3 derniers mois qu’en début d’année, 35% en ont effectué autant et 29% en ont effectué davantage, dont 6% sur les sites des magasins de proximité.
    Les achats sur internet, qui représentaient 9% des dépenses des Girondins avant la crise sanitaire sont passés à 14% aujourd’hui.

 

Restauration

  • 40% des girondins ont utilisé les nouveaux services déployés par les restaurateurs :
    26% pour les plats à emporter et 13% pour la livraison de plats préparés (contre 9% au niveau néo-aquitain).
  • Prévision mitigée pour la fréquentation des bars et restaurants après la crise
    53% des personnes interrogés pensent y retourner aussi souvent qu’avant la crise. Un chiffre presque identique en Nouvelle-Aquitaine avec 52% de répondants envisageant de fréquenter ces établissements aussi régulièrement.

 

Télécharger l'enquête