Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

ALLIÉS POUR ENTREPRENDRE

Aéroport de Bordeaux : départ du Président du directoire et adoption d'un plan de reprise 2021-2023

Le Conseil de Surveillance de la société aéroportuaire a annoncé la démission de Pascal Personne, président du Directoire, et entériné un plan de résilience et de reprise pour la période 2021-2023.
Aéroport de Bordeaux - plan de reprise 2021-2023
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email

Le Conseil de Surveillance de la société aéroportuaire (1) a annoncé la démission de Pascal Personne à partir du 14 janvier 2021 pour impératifs de santé, et nommé Thierry Couloumiès, actuel Directeur administratif, financier et ressources humaines et membre du Directoire, Président par intérim. Par ailleurs pour faire face à la crise sanitaire, un plan de résilience et de reprise aéroportuaire a été entériné pour la période 2021-2023, maintenant une stratégie d’engagement dans l’évolution de la qualité de service et le développement durable.

 

Démission de Pascal Personne, président du directoire

Dans la continuité d’une carrière entièrement consacrée au monde aéronautique(2), Pascal Personne a rejoint l’Aéroport de Bordeaux en 2004, comme Directeur Général. Nommé Président du Directoire de la Société Aéroport de Bordeaux-Mérignac dont il a contribué à la création en 2007, il y a insufflé une culture de gestion inspirée du modèle entrepreneurial.

 

Guidée par une vision anticipée du marché, notamment celui des compagnies low cost avec le lancement du terminal « billi », la fréquentation aéroportuaire a progressé de moins de 3 millions de voyageurs à son arrivée, à près de 8 millions de passagers à fin 2019 (3), accompagnée par un fort développement du réseau de lignes.

 

« Les membres du Conseil de Surveillance saluent l'importance du travail accompli par Pascal Personne durant ses 17 ans de mandat, et le remercient chaleureusement pour son engagement au service du développement de l'aéroport » a déclaré Geneviève Chaux-Debry, Présidente du Conseil de Surveillance de la société aéroportuaire. « Ce fut un honneur de travailler au développement de l’Aéroport de Bordeaux au service de son territoire, et une fierté d’animer une communauté professionnelle très engagée dans ses missions, avec l’équipe de direction à mes côtés » a déclaré Pascal Personne.

 

Le plan de résilience et de reprise aéroportuaire 2021-2023

Depuis l’activation du plan de continuité aéroportuaire en mars 2020 lié à la crise sanitaire, les flux de voyageurs de l’Aéroport de Bordeaux ont drastiquement chuté. Si l’assouplissement des directives nationales en mai a permis de retrouver un certain niveau d’activités et une soixantaine de destinations estivales, septembre a confirmé la perspective d’une reprise très longue et progressive, et potentiellement soumise à de nouveaux aléas.

Ainsi en novembre, le retour du confinement a fait à nouveau reculer les opérations aériennes, représentant sur le mois 8% seulement du trafic de novembre 2019, et en cumulé, un recul de 70% depuis le début de l’année. Alors que les dernières mesures gouvernementales permettent d’attendre un renforcement de ces mouvements pour la période des fêtes, ce sursaut se dessine jusqu’au 5 janvier seulement.

Ce choc d’activité ayant rendu caduc le plan d’orientation stratégique et d’investissements aéroportuaires adopté en 2019, le Directoire a soumis à l’approbation du Conseil de Surveillance, qui l’a entériné aujourd’hui, un plan de résilience et de reprise pour 2021-2023.

 

Outre les mesures de gestion de trésorerie et de ressources indispensables à la continuité d’exploitation opérationnelle et financière face à la crise, il prévoit de maintenir 43 millions d’euro d’investissements sur la période, ciblés sur trois axes structurants du précédent plan stratégique :

  • un engagement fort vers une exemplarité environnementale,
  • une amélioration de la qualité de service aux compagnies aériennes comme aux passagers,
  • et un renforcement des moyens consacrés aux missions régaliennes de sûreté et de sécurité dévolues à la société aéroportuaire.

 

Dans le domaine du développement durable, alors que la société aéroportuaire vient de se voir confirmer la certification ISO 14001 de ses activités, le plan de résilience conforte plus de 8 millions d’investissements, et la poursuite notamment de sa démarche de certification européenne Airport Carbon Accreditation afin d’atteindre la neutralité carbone avant 2030.

 


(1) La Société Aéroport de Bordeaux-Mérignac assure l’exploitation, la maintenance, la gestion et le développement de l’aéroport dans le cadre d’une concession de l’Etat. Société à Conseil de Surveillance et à Directoire, son actionnariat est réparti entre l’Etat (60%), la Chambre de Commerce et d’Industrie Bordeaux-Gironde (25%) et les collectivités territoriales : Région Nouvelle-Aquitaine, Conseil Général de Gironde, Bordeaux Métropole, Ville de Bordeaux, Ville de Mérignac (15%).

 

(2) Au sein de la Direction Générale de l’Aviation Civile, puis des compagnies aériennes Minerve, AOM, AOM Air Liberté et Air Lib

 

(3) 7,7 millions de passagers en 2019.